Le premier ministre du Canada, Stephen Harper

Pour qui travaille le gouvernement Harper?

Dans un pays démocratique, le gouvernement élu est supposé travailler pour le bien commun et l'intérêt de l'ensemble de la population, et non pas pour une minorité ayant des intérêts financiers ou idéologiques.
Selon une recherche sur l'opinion publique commanditée par le ministère fédéral des Finances, ce n'est pas le cas pour le gouvernement Harper. Douze groupes de discussion organisés à travers le Canada, ainsi qu'un sondage auprès de 3000 Canadiens sont arrivés à la même conclusion: les politiques du gouvernement Harper ne correspondent pas aux priorités identifiées par les Canadiens.
Contrairement au gouvernement, qui depuis 2006 a axé presque toutes ses politiques sur la sécurité, l'économie et le commerce - notamment l'exportation de l'énergie -, les priorités des Canadiens sont l'éducation, la santé, les régimes de pension et le sort des vétérans. Les Canadiens demandent aussi que l'exploitation des ressources pétrolières soit faite d'une manière à protéger l'environnement et que plus de raffinage soit fait au Canada.
Quelle est l'approche gouvernementale par rapport aux priorités de la population? Le gouvernement refuse d'améliorer le régime de retraite du Canada et attaque l'Ontario qui veut le faire, coupe les fonds destinés à donner des services aux vétérans ainsi que les budgets consacrés à la santé et à l'éducation au nom d'une politique d'austérité visant à réduire le déficit budgétaire. Et tout cela au nom d'une idéologie contestée aujourd'hui même par l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et le Fonds monétaire international, et pour favoriser les grandes corporations et institutions financières.
Il est légitime que la population canadienne se demande pour qui travaille le gouvernement.
Corneliu Kirjan, Cornwall, Ontario