Pour des médecins consciencieux

En réaction au texte «Les médecins incités à traiter leurs patients comme du bétail» paru le 22 novembre

› Lire le texte ici

Mme Fleury, je viens de terminer votre article sur la réaction de nombreux médecins face aux directives. Je suis d’accord avec ces médecins consciencieux qui remettent à sa place le Dieu Barrette. Ce sont de jeunes médecins qui ont étudié en médecine, non pour faire de l’argent, mais surtout pour aider les gens malades. Ils font preuve d’humanité. La médecine, ce n’est pas une usine. On y traite des humains, des gens malades et démunis face à la maladie. Lorsqu’on va dans une clinique sans rendez-vous et que le médecin nous rappelle qu’on vient là pour un seul bobo, car ils n’ont pas le temps de nous écouter ni à consacrer aux autres petits bobos, on se sent abandonné. Où sont nos bons vieux médecins qui prenaient le temps de nous écouter et de parler avec nous? On se sentait accueillis et respectés. Où sont ces merveilleux médecins qui se déplaçaient pour soigner un patient? Au rythme demandé par le Dieu Barrette, ils auraient été lynchés.

Les supercliniques du Dieu Barrette ont empiré la situation pour les patients. Ma propre clinique est devenue une superclinique en juin dernier. Depuis ce temps, on peut attendre plusieurs heures avant de voir un médecin au sans rendez-vous; ma doc est absente pour maladie depuis un bon bout de temps et pour longtemps; pas de médecin de remplacement... Quelle connerie! Je vous félicite pour votre article. Les patients qui le liront seront d’accord au sujet des insanités de notre nouveau système de santé. Merci.

Claire Dionne, Québec