Port du masque au secondaire: pas si simple

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Étant donné l’obligation pour tous les enfants de plus de 12 ans de porter un masque dans les endroits publics clos, on pouvait lire récemment que cette norme devait aussi s’appliquer à l’école secondaire qui, par définition, répond à ce critère.

On reprochait au ministre de l’Éducation de tergiverser alors que cela est évident. Or, les milieux clos ne sont pas tous identiques. Pour l’école, il doit y avoir des considérations pratiques, organisationnelles, pédagogiques et autres.

Des locaux ont des fonctions différentes et sont même adaptés selon l’activité. Y aura-t-il des mouvements d’élèves d’un local à l’autre? Le masque sera-t-il obligatoire partout et toujours ou selon les interactions? Quel type de masque sera utilisé? Jetable ou lavable? Comment va-t-on disposer des masques souillés? Y aurait-il des alternatives pour la protection des professeurs et des élèves? Qu’arrive-t-il aux élèves en difficultés d’apprentissage qui ont des besoins particuliers?

Autant de questions, et j’en passe, que doit se poser un ministre de l’Éducation responsable. On ne peut simplement mettre un masque à tous dans un milieu scolaire et faire comme avant, sous prétexte d’un lieu public clos. La réalité est plus complexe et nécessite réflexion.

Richard Gagné, Sainte-Pétronille