L'ancien maire de Québec Gilles Lamontagne

Pont de Québec: une saga qui dure depuis trop longtemps

Lettre à M. Gilles Lamontagne, ex-maire de la Ville de Québec
Monsieur Lamontagne,
C'est avec beaucoup d'intérêt que le groupe L'Avenir du pont de Québec a pris connaissance de votre lettre à monsieur Sean Finn concernant le pont de Québec.
Notre intérêt est d'autant plus grand que votre lettre s'accorde directement avec l'orientation qu'a pris notre groupe dans cet important débat, à savoir que nous exprimons ouvertement, et sans détour, le désir que les divers intervenants se parlent directement et qu'ils développent un sain climat de discussion en vue d'un règlement à long terme. Les différentes parties en cause - le CN, les gouvernements (fédéral et provincial) et les deux villes (Québec et Lévis) - doivent enfin prendre leurs parts de responsabilité plutôt que de toujours reporter tous les torts sur d'autres. Cette saga, qui mine dangereusement la fierté de toute la population, perdure depuis trop longtemps. Déclaré monument historique national du génie civil et lieu historique national, ce pont est le seul pont patrimonial au Canada. Nous avons un devoir collectif envers lui.
C'est en ce sens que notre groupe a produit et rendu public le 21 août 2014 un dossier intitulé Un lien capital.
Veuillez noter, comme vous le mentionnez dans votre lettre, que nous affirmons fermement que la problématique du pont n'est pas qu'esthétique, mais qu'elle concerne aussi, et surtout, sa longévité, et la sécurité à long terme de l'ouvrage pour ses usagers, ainsi que sa mise en valeur.
Nous souhaitons que l'exemple de vos échanges passés avec monsieur Finn - basés sur la confiance et le respect mutuel et qui ont apporté des résultats concrets - sauront influencer les divers intervenants à abandonner leurs positions stratégiques; ce qui permettrait l'ouverture de négociations, et ainsi, le déblocage plus que souhaitable du dossier.
Gilbert Tessier, animateur, Groupe L'Avenir du pont de Québec, Québec