Carrefour des lecteurs

Poëti c. Couillard

Le président de l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec, Michel Gagnon, a déclaré : «Ça s'est amélioré depuis [le rapport] Duchesneau. Il y a eu de l'embauche pour renforcer l'expertise interne, mais le problème, c'est que le MTQ [Transports Québec] n'est pas capable d'embaucher des ingénieurs d'expérience.»
Pourquoi cela? Parce que leur salaire à l'embauche est plafonné. Pourquoi des ingénieurs d'expérience accepteraient-ils une baisse de salaire? Le MTQ devra revoir ses politiques d'embauche et ses grilles salariales s'il veut tenir tête au privé. Cela dit, comme plusieurs citoyens québécois, je me questionne sur la rétrogradation de Robert Poëti due au premier ministre Philippe Couillard. Celui-ci dit n'avoir pas été informé de ce qui se grenouillait au MTQ. Permettez-moi d'en douter. J'émets une hypothèse : M. Poëti agissait comme si le ménage n'avait pas encore été complété au MTQ et pour M. Couillard cela rappelait l'ère Charest, ce qui lui était intolérable.
Sylvio Le Blanc
Montréal