Marie-France Bazzo

Plus que désolant

Le grabuge des monarques du royaume télévisuel québécois fait rage. Qu'est-ce que les deux guindés soi-disant en or font de plus et de mieux que BazzoTV, là où la qualité était de rigueur, là où l'actualité et la diversité des sujets et des questionnements ainsi que les témoignages des personnalités invitées alimentaient un intérêt soutenu qui transcendait les cotes d'écoute, dites de rentabilité qui riment avec consommation populiste?
Aurait-il fallu que BazzoTV ajoute un bar à cocktails, des shooters ou des recettes pompettes? Ne faut-il pas plutôt comprendre que BazzoTV décoiffait certains panaches influents qui préfèrent la bière et les piments forts de la bouffonnerie burlesque?
Gerry Pagé, Québec