François Blais, ministre de l'Emploi et de la Sécurité sociale

Planification déficiente

Le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, a annoncé qu'il n'y aura pas de voie réservée sur l'élargissement de l'autoroute Laurentienne. Quelle démonstration d'impuissance démontrée par le gouvernement provincial devant un maire grincheux qui ne voulait pas de voies réservées au nom d'une densification mal planifiée.
La recommandation du ministre Blais à son collègue ministre des Transports Daoust est basée sur le fait que la population n'en voulait pas et qu'il n'y avait pas d'autobus qui justifiait qu'on réserve complètement une voie pour ça.
Monsieur Couillard, il faut commencer par quelque chose et vous manquez une belle occasion de planifier pour l'avenir. Les vrais citoyens de Beauport et de Charlesbourg réclament un meilleur service de transport en commun, une voie réservée au covoiturage et aux autobus électriques jusqu'au centre-ville. Je ne parle pas de ceux qui possèdent une BMW ou de gros VUS qui font du lobbying auprès du maire mais ceux qui ont besoin d'un transport en commun bien planifié.
Monsieur Blais, l'ex-ministre des Transports, Robert Poëti, avait déclaré le 30 septembre 2015 pas d'élargissement de la Laurentienne sans voie réservée. Que s'est-il passé depuis?
Jocelyn Boily, Québec