Pitié, M. Trudeau

Avant la fin de la Session, par humanité et par compassion, vous devez demander à la Cour suprême son avis sur la Loi C-14 portant sur l'aide médicale à mourir. Les lois fédérale et provinciales et territoriales pourront s'harmoniser enfin. Viendra enfin une clarté juridique et clinique, un vent ensoleillé de sérénité. Les grands souffrants rendus à la fin de leur vie n'auront plus à aller mourir en Suisse, ni à se suicider, ni à implorer un meurtre par compassion, ni à se laisser mourir de faim et de soif, ni à cesser leurs médications antidouleurs ...
Pitié, PM Trudeau. Quittez, avec vos ministres de la Santé et de la Justice, votre argumentaire anémique. Soyez à la hauteur de votre fonction, à la hauteur du moment, à la profondeur de votre humanité et de votre compassion. Forcer les souffrants en fin de vie à vivre le calvaire de se défendre en Cour suprême serait de la cruauté et de la maltraitance. Un secret : l'avis de Cour suprême sur C-14 est déjà prêt!
Yvon Bureau, Québec 
***
Du terrorisme?
Régis Labeaume considère que le massacre de la mosquée de Québec n'est pas du terrorisme, tout en ajoutant ne pas avoir vérifié la définition dans le dictionnaire. Selon le Larousse, le terrorisme est l'«ensemble d'actes de violence commis par une organisation ou un individu pour créer un climat d'insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l'égard d'une communauté, d'un pays, d'un système.»
Je reste songeur. Est-ce que le maire aurait aussi qualifié le tueur de «petit gars de la place» s'il avait été, disons, barbu, basané et, pourquoi pas, musulman?
Francois G. Couillard, Québec
***
Ségrégation scolaire
Ce serait si facile... Obligation à tous les jeunes de fréquenter l'école du quartier tant au préscolaire, primaire, qu'au secondaire. Le matin, groupes hétérogènes pour les matières de base. Les forts aident les plus faibles. En après-midi, groupe homogène, PEI, Sports, Arts-Études, etc. Aucune subvention aux écoles privées.Tu veux envoyer ton jeune au privé? Alors, paie pour. Ne demande pas à tout le monde de payer pour toi. Voilà, c'est si simple. Mais pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué !
Daniel Champagne, Québec