Pénurie de médecins

Pour la quatrième fois cet été, une fin de semaine sans médecin à Forestville. Et ça n’a pas fini d’empirer. Malheureusement, aucun parti politique ne va changer les choses malgré les beaux discours pour nous faire croire qu’ils vont améliorer la santé.

Tous les partis sont aveugles. Un problème, le Dr Barrette a diminué les admissions en médecine dans les universités. Tout le monde réalise qu’il manque des médecins et personne ne fait rien. Le Dr Barrette calcule la prestation des médecins à 80h00 par semaine, la société est à 40h00. Pour régler le problème, le futur ministre n’a qu’à calculer sur une base de 120 heures, augmenter la bureaucratie et l’aberration continue. 

Quel politicien va se lever et dire assez, c’est assez. Il nous faut plus de médecins, et il faut commencer par le début, l’admission aux universités. Ça prend plusieurs années à former un médecin. Les politiciens, réveillez-vous. 

Gilles Émond, Québec