Pédagogie ou mode?

Sans cesse tripotée par des politiciens et des penseurs jouant aux alchimistes, l'école stagne et se détériore. C'est au tour des jeunes libéraux de nous parler de changements draconiens.
En plus de créer un ordre professionnel, on projette de tout effacer. Un vaste chantier de mise à niveau du programme élémentaire et secondaire. Pas d'ajouts superficiels, mais une restructuration en profondeur pour répondre aux impératifs du siècle. Du savoir efficace, pertinent, branché...
On est dans la tendance de cette mouvance capricieuse sans cesse alimentée par des visionnaires qui croient en une pédagogie qui suit la mode des apprentissages miracles dont les effets sont éphémères et désastreux.
De la stabilité, de la culture et du substantiel encore une fois ignorés! Une école qui respecte cette tradition de rigueur et d'excellence ne se laisse pas ébranler par les mirages évanescents. Bien plus, elle impose toujours sa vision d'un savoir incontournable et enrichissant.
Développer le plaisir d'apprendre en maîtrisant le savoir écrire, lire, parler et compter! Ces habiletés sont toujours en souffrance criante!
La jeune pédagogie libérale impulsive suit la tendance des réformes infructueuses.
Douglas Beauchamp, enseignant retraité, Québec