Payer pour avoir des soins?

Lettre à Mme Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Madame la ministre, je veux porter à votre attention une situation que j’ai vécue récemment dans une clinique GMF de la région de Québec.

J’y suis allée pour une consultation sans rendez-vous. Après trois heures d’attente sans même avoir rencontré l’infirmière assignée au triage, je m’informe à l’accueil pour connaître la raison de ce long délai. Quelle ne fut pas ma stupéfaction d’apprendre que les personnes qui n’ont pas de carte d’assurance-maladie (touristes, nouveaux arrivants) et qui paient comptant passent en priorité!

Pourtant, sur le site web de cette clinique, il est mentionné explicitement «qu’il n’y a pas de formule magique pour passer plus vite et que les patients sont vus l’un après l’autre».

Effectivement, il n’y a pas de formule magique, mais il y a iniquité; les détenteurs de la carte d’assurance-maladie paient aussi avec leurs impôts!

Est-ce que la priorité accordée aux personnes qui paient directement les services médicaux reçus dans une GMF fait partie du modèle d’organisation des cliniques GMF?

Merci de votre attention et en espérant que votre intervention fera disparaitre cette forme de priorisation.

Louise Guilbault 

Québec

+

LA MINISTRE BLAIS ENQUÊTE

Comme la plupart des citoyens, nous sommes tous scandaleusement outrés face aux allégations de maltraitance des résidents de la résidence Notre-Dame du secteur Cap-de-la-Madeleine.

Mais ce qui pourrait en scandaliser plus d’un sont les belles paroles et intentions de la ministre Marguerite Blais se voulant la défenderesse à tout prix de la protection des aînés dans les institutions privées ou publiques. Force est de constater que la ministre est incapable de travailler en amont afin d’assurer aux dits aînés une fin de vie digne de leurs conditions avec respect et quiétude.

H. Louis Arbour

Lévis