Plusieurs centaines d'employés municipaux de Québec et de Montréal s'étaient donné rendez-vous le 3 novembre pour manifester bruyamment contre le projet de loi 3 devant l'hôtel de ville de Québec, où se tenait un conseil municipal.

Pauvres cols bleus

J'aimerais rappeler aux directions des grandes centrales syndicales que vos actions qui dérangent la population québécoise ne sont pas justifiées. Si vous désirez manipuler la province comme vos membres, présentez-vous en politique provinciale.
Récemment, on m'a demandé de l'argent pour les enfants dans le besoin. J'ai répondu que je ne pouvais pas, car je devais payer les fonds de pension des cols bleus. Désolée les enfants, car ce sont les syndicats qui mènent au Québec.
Nicole Drolet, Québec