Pas de relâche pour 57 millions d'enfants

Savez-vous pourquoi? Ces enfants ne vont pas à l'école. Ils vivent dans des pays pauvres et désorganisés en ce qui a trait à l'éducation. La discrimination envers les filles, les situations matérielles déficientes et la formation des enseignants sont parmi les raisons de cette non-scolarisation.
Savez-vous pourquoi? Ces enfants ne vont pas à l'école. Ils vivent dans des pays pauvres et désorganisés en ce qui a trait à l'éducation. La discrimination envers les filles, les situations matérielles déficientes et la formation des enseignants sont parmi les raisons de cette non-scolarisation.
Que faire? Les pays participant déjà au Partenariat mondial pour l'éducation (PMÉ) devraient doubler leur contribution financière afin de permettre à ce partenariat de continuer d'exister. Le partenariat est constitué de gouvernements, d'organisations internationales, de fondations et d'autres provenances du secteur privé. Le Canada y contribue à raison de 60 millions $ sur quatre ans (2011-2014). Qu'arrivera-t-il à la fin de 2014? Le paradigme sous-entendu universellement est que l'éducation demeure une condition sine qua non pour éliminer la pauvreté. Les besoins de ces 57 millions d'enfants vont-ils diminuer ou augmenter après 2014?
Laurent Marcoux, St-Lambert de Lauzon