Parlons Spyder...

En réaction au texte «Les motocyclistes paient-ils leur juste part (ou plus)? de Jean-François Cliche du 29 mars

Concernant votre article sur le coût des immatriculations, il demeure un élément dont la SAAQ ne semble pas vraiment parler: les véhicules à trois roues tels que les Spyder. Ils ont considéré que ce type de véhicules comporte moins de risque qu’une moto et la preuve en est que le permis n’est pas le même. Pour conduire un Spyder, un permis de voiture de promenade et une formation d’une journée sans aucun examen, et un coût minime sur notre permis et nous sommes «légaux» pour se promener. À mon sens, c’est avouer que c’est moins dangereux qu’une moto. Par contre, le coût des plaques est le même que pour une moto et donc de 660 $ pour cette année. Est-ce que nous payons notre juste part ou trop? La SAAQ semble se justifier du fait qu’elle n’a pas assez de statistiques. Pourtant, ces véhicules sont sur les routes depuis 2008, et ce, uniquement pour les BRP Spyder. D’autres modèles de trois roues sont sur la route depuis plus longtemps, mais possiblement en moins grande quantité. Il serait vraiment intéressant que la SAAQ se prononce à ce sujet.

Martin Garand, Sherbrooke