Le dernier signe tangible menant directement à une élection générale s'est matérialisé au cours de la soirée de mardi, alors que les spécialistes de la pose de pancartes électorales des différents partis se sont activés dans les circonscriptions de la région de Québec.

Pancartes inutiles

C'est polluant et enfantin. Pourquoi on n'en profiterait pas pour réfléchir à l'interdiction de la pose de pancartes en campagne électorale?
Jocelyne Cazin ayant 30 ans sur ses affiches, des partis qui font disparaître les pancartes de leurs opposants, des bulles ajoutées dénaturant le message... À l'ère du numérique, ces pancartes, n'ayant aucune valeur ajoutée pour la démocratie, sont une dépense en argent et en énergie tout à fait inutile. Qui aura la vision de suggérer leur interdiction?
Réjean Thériault
Cap-Santé