Oui au permis de travail

Des Haïtiens ont traversé notre frontière et vivent maintenant dans des camps de fortune. Pourtant, ces femmes et ces hommes ne sont pas dépourvus de qualifications. Ils aimeraient s'occuper à autre chose que d'attendre, parqués dans des lieux inhospitaliers.
Une députée a lancé une idée tout à fait appropriée pour les encourager à participer à la vie économique du Québec. Elle propose qu'on leur accorde un permis de travailler temporaire, en attendant de statuer sur leur sort.
Parmi ces immigrants, plusieurs aimeraient travailler s'ils le pouvaient. En région comme en ville, on manque de main-d'oeuvre. Voilà une belle occasion de valoriser ces gens.
Par la suite, si certains d'entre eux sont acceptés comme immigrants légaux, ils vont sûrement vouloir s'installer ici pour tout le temps. On nous chante sur tous les toits que nous avons besoin d'immigrants, alors pourquoi pas eux?
Lévis Bouchard, Québec