Où s'en va l'industrie du taxi?

Le taxi est le parfait exemple d'une industrie en situation de monopole. Clientèle captive, territoire protégé et aucune concurrence.
Cette situation encourage le laxisme, car rien n'incite cette industrie à améliorer l'offre, à investir dans le but de réformer ses pratiques et à rechercher des solutions plus économiques pour la clientèle. Une industrie en situation de monopole se sclérose et s'ancre dans de mauvaises habitudes. L'arrivée de Uber est un véritable coup de fouet, ce nouvel acteur offrant un produit révolutionnaire par rapport à ce qu'on connaît aujourd'hui. Uber, c'est l'efficacité, la convivialité et la facilité, Uber utilise des moyens modernes pour répondre aux besoins de la clientèle.
Même si l'industrie du taxi remporte une victoire devant les tribunaux, ce ne sera que partie remise, on ne peut arrêter le progrès. D'autres entreprises offriront des produits analogues à Uber, de plus le taxi sans chauffeur sera bientôt là.
Les technologies changent le monde et rien ne peut arrêter les applications qui en découlent; si les taxis conventionnels ne s'adaptent pas, ils disparaîtront tout comme les allumeurs de réverbères du début du XIXe siècle.
Pour le bien de la population, la réglementation de l'industrie du taxi doit être entièrement révisée de manière à favoriser la concurrence, de même qu'à laisser à l'usager le choix de son mode de transport.
Michel Bolduc, Québec