Où est votre compassion?

Monsieur le maire,

Les bras m’en sont tombés en entendant votre déclaration au sujet de ceux ou celles qui devraient en «arracher plus» pour se sortir du fond du puits.

Je veux bien croire que vous avez été élu pour administrer notre belle ville de Québec, cependant, cela ne vous autorise pas à dire que pour la société en général, c’est bien de demander aux itinérants ou ex-itinérants de se forcer pour tenter de se refaire. Veuillez donc retirer mon nom de votre liste-citoyenne concernant ce sujet.

À force de trop tourner autour du Phare, le porteur de ballon en chef que vous êtes semble s’être brûlé les ailes...

Parties la compréhension, la compassion et l’accueil envers les citoyens ayant le plus de difficultés... Vite qu’on écrase ceux qui sont à genoux et qui essaient comme cette dame Brière de se relever. Aucun doute que trois bons mois de prison sauront la refaire de A à Z...!

Méchamment, très méchamment, je me demande si cette femme serait à «Shawshank» si elle avait eu toute la batterie d’avocats, de médecins, d’experts en ceci et cela pour la défendre d’avoir joué du squeegee sur des vitres d’auto et autres crimes du même genre.

Je nous souhaite, Monsieur le maire, de n’avoir pas à marcher sur les mêmes sentiers que toutes les dames Brière de ce monde.

Claire Gaudet

Québec