Sébastien Proulx

Opération charme?

(En réponse à la lettre du ministre de l'Éducation aux enseignants et aux enseignantes) «Des élèves qui réussissent, ça fait des profs heureux » avance Sébastien Proulx qui se dit à pied d'oeuvre pour réinvestir dans la rénovation des écoles. Mais, à mettre l'emphase sur la réussite scolaire et les infrastructures, le gouvernement passe à côté de l'enjeu majeur qui confronte le milieu de l'éducation : la valorisation des enseignants et de leur rôle.
Depuis son accession au pouvoir, le gouvernement Couillard n'a cessé de bafouer le milieu de l'éducation. Le ministre a beau prétendre à un profond respect pour les enseignants, il semble oublier que les décisions prises par Philippe Couillard depuis son arrivée au pouvoir vont exactement dans le sens contraire. 
À deux ans de nouvelles élections, on comprend bien l'urgence pour le gouvernement de se refaire une beauté. Le message du ministre se veut touchant... On en mesurera le sérieux et la sincérité à ses réalisations. Le moins qu'on puise dire, pour l'instant, c'est que cette opération de relations publiques dégage une forte odeur d'opportunisme. 
Jean-Paul Plante, La Malbaie