Le maire Régis Labeaume

On a grand besoin d'un maire

Le capharnaüm des Nordiques, les référendums citoyens, le tramway, le marché du Vieux-Port, le déneigement, entre autres, sont les réalités d'un quotidien qui s'alourdit sans cesse et pèse sur l'humeur des citoyens de la capitale nationale.
C'est de jour en jour que la liste s'allonge de tout ce dont Régis Labeaume ne veut plus entendre parler, alors qu'il placarde Québec aux fins d'un exhibitionnisme touristique de carte postale. Régis Labeaume ne semble priser que les pouvoirs que lui confère la provinciale reconnaissance statuesque de la capitale nationale, cette cité-État de ses rêves, ce phare dont il se croit propriétaire.
Ce dont les citoyens de la ville de Québec ont le plus pressant besoin, ce n'est pas d'un auguste souverain et encore moins d'un pompeux pharaon. C'est d'un maire qui ne doit pas se permettre d'oublier qu'il est totalement redevable à la population citoyenne qui l'a élu et qui s'attend à être écoutée, considérée et respectée, en son titre et privilège d'employeur-payeur.
Gerry PagéQuébec