Olympiques inaccessibles

L’autre jour, mes petits-enfants me demandaient comment ils pourraient avoir accès aux Olympiques en luge et en bobsleigh. Vraiment, j’ai été surpris de cette demande. Après réflexion, je leur ai dit qu’il fallait déménager soit à Calgary, ou encore Vancouver.

Non, mais voulez-vous bien me dire qu’est-ce que ce sport fait encore aux Olympiques en 2018? Combien coûte une piste de bobsleigh, pour présenter des descentes qui ne sont accessibles qu’à une minorité d’athlètes qui ont dû payer une fortune pour être là? 

Finalement, mes petits-enfants vont continuer de glisser dans la cour arrière ou sur les plaines d’Abraham, le bobsleigh est trop dispendieux. Vite des changements pour ne pas perdre d’intérêt. 

Serge Duchesne, Québec