Carrefour des lecteurs

Objectif emploi : mépris total

Le gouvernement Couillard est sur le point d'adopter le projet de loi 70, instaurant l'obligation pour les premiers demandeurs d'aide sociale de participer à des mesures d'employabilité, sous peine de pénalités pouvant s'élever jusqu'à 224 $ par mois, sur une prestation de 623 $.
M. Blais, contraindre à ces mesures des personnes qui vivent des problèmes de santé mentale non diagnostiquée, des difficultés liées à la toxicomanie, des épisodes de ruptures de tout ordre, c'est les mettre en échec et les jeter à la rue.
Ces personnes ont plutôt besoin de temps et de ressources pour s'en sortir, à leur rythme. C'est d'ailleurs le message que vous ont envoyé 300universitaires cette semaine.
Quels seront les impacts du programme Objectif emploi? Pour les quelques individus qui se retrouveront un emploi (probablement sous-payé), combien de personnes glisseront vers une situation d'itinérance, ou de détresse psychologique extrême?
M. Blais, votre mépris des droits de la personne les plus élémentaires est révoltant. C'est pourquoi je souhaite, au même titre que la plupart des citoyens et citoyennes, voir le retrait de ce projet de loi inhumain et discriminatoire.
Françoise Laforce-Lafontaine, Québec