Nous avons assez payé pour l'Église

En réaction à la lettre «Patrimoine menacé», parue le 10 septembre
Au Québec, nous avons vécu sous la férule de l'Église catholique depuis des siècles. Cette Église, comme toutes les autres d'ailleurs, est immensément riche. 
Le Vatican, dont la fortune est estimée en milliards de dollars, est propriétaire de terrains, immeubles, églises de par le monde. Ce n'est pas aux payeurs de taxes à payer pour réparer ses biens immobiliers! Les générations québécoises du passé, sous le joug du clergé, lui ont assez donné d'argent pour les faire construire, à lui de les entretenir maintenant.
Jacques Nalis, Lévis