Non au Phare

Le projet du Phare doit être limité à 20 étages. Québec n'est pas une ville de gratte-ciels et doit conserver son cachet de joyau patrimonial à l'européenne et aux dimensions humaines.
Nous n'avons pas à vouloir nous faire plus gros que le boeuf, que ce soit New York ou Toronto, qu'il serait ridicule de vouloir concurrencer avec un seul édifice en hauteur extrême pour attirer les touristes ou symboliser la ville.
Il suffit de lever les yeux pour apercevoir la laideur bétonnière du complexe G qui dépare la ligne d'horizon urbaine depuis 50 ans.
Les édifices à la hauteur excessive n'ont tout simplement pas leur place à Québec. La Ville doit résister aux pressions indues de puissants entrepreneurs au nom des citoyens.
Robert Laberge, Québec