Le pdg de TransCanada, Russ Girling

Non à Énergie Est

C'est la même compagnie qui veut traverser le Québec avec son pétrole bitumineux et qui ose poursuivre Obama et le gouvernement des É.-U. Imaginez la pression qu'elle exerce sur les partis libéraux, sur Trudeau, sur Couillard, sur Arcand, leur ministre des affaires pétrolières.
Il va nous falloir bien de la solidarité pour les arrêter. La réélection est notre grande arme collective. La population est forte, car ils n'osent pas encore dire oui publiquement à Énergie Est.
Rémi Bourgoin, Saint-Antoine-de-Tilly