«Nettoyage ethnique» et dérapage extrême

Le projet de loi sur la laïcité n’a pas fait ses premiers pas qu’il suscite déjà de nombreuses réactions négatives. Cette semaine, la pire remarque entendue a débordé de l’imaginaire collectif lorsque le maire de Hampstead, William Steinberg, a affirmé que le projet est une tentative de «nettoyage ethnique» de la part du gouvernement.

Le projet de loi propose de définir et de consacrer une fois pour toutes la laïcité de l’État dans le cadre législatif actuel en interdisant le port de signes religieux à certaines personnes en position d’autorité, incluant le personnel enseignant, ainsi que les directrices et les directeurs des écoles primaires et secondaires publiques.

La population du Québec attendait depuis trop longtemps le projet sur la laïcité de l’État. Tout le branle-bas de combat est la preuve que plusieurs ont peur de laisser aller une apparence d’identité religieuse. Depuis une dizaine d’années, les Québécois se sont prononcés en faveur de la séparation entre l’État et les religions.

Il était temps qu’un gouvernement ose légiférer.

Jocelyn Boily, Québec