Netflix et les journaux

Je suis surpris que des quotidiens québécois incitent leurs lecteurs à regarder des émissions sur Netflix, alors que cette compagnie ne paie pas son juste écot à notre société.

Ainsi, en un mois, dans le quotidien Le Devoir, onze publicités gratuites ont été faites en faveur de ce géant égoïste. C’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied.

Sylvio Le Blanc, Montréal