Mousquetaires du Patro 2.0

Les trois mousquetaires du projet Lab-école Lavoie, Larrivée et Thibault se sont adjoints leur d’Artagnan, soit le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx, qui devra concilier les suggestions des enseignants , les lobbies anti-dépenses gouvernementales et les aspirations des parents préoccupés par notre système scolaire.

L’intérêt de la démarche est de jeter un regard neuf (tout naïf soit-il) sur nos écoles. Je ne passerai pas en revue toutes leurs propositions et les critiques qu’elles ont suscitées, mais je pressens dans celles-ci une conséquence, voulue ou pas, de briser l’isolement des enfants. «L’école milieu de vie» et la collaboration commissions scolaires et municipalités pour la création de lieux ouverts au public sont, à mes yeux, des mesures pour permettre aux enfants de sortir de leur isolement et de rencontrer dans ces lieux d’autres enfants qu’ils connaissent déjà , et ce, dans un cadre plus ludique, mois formel. 

Mon vieil âge me permet de tracer un parallèle entre cette proposition et mon enfance où on passait nos fins de semaine dans la «cour d’école» ou au Patro à jouer, à fraterniser et à régler des conflits d’enfants... sans intervention parentale.

Pierre Gendron, Québec