Motricité intelligente

Le futur service rapide par bus (SRB) représentera le «nec plus ultra» dans les transports collectifs au sol. Les devis avancés par le RTC devront obligatoirement tenir compte, à l'avenir, de son futur tracé.
Les énergies fossiles polluantes sont dépassées, la motricité hybride ne représente qu'une transition, un trait d'union entre le passé pas si lointain et le futur.
Comme le préconise le ministre des Transports, M. Jacques Daoust, l'électrification doit devenir le choix technologique privilégié pour le SRB. L'électricité est propre, silencieuse et peu coûteuse. À mon sens, ce serait une bêtise de doter au départ le SRB d'un système hybride (diésel-électricité) s'il faut ensuite le changer pour l'électricité.
Le système de l'avenir, soit la propulsion raffinée électrique rechargée par biberonnage ou induction devient donc la solution idéale.
Michel Beaumont
Québec