Montréal n'est pas le Québec

La semaine dernière, j'ai regardé sur différentes chaînes de télévision au moins trois reportages concernant l'anniversaire de la loi 101 et par extension sur des thèmes liés à l'immigration au Québec. Bien que j'ai trouvé les reportages tous très intéressants, chacun comporte le même défaut. On prétend à chaque fois parler du Québec, mais tous ne font que rapporter des cas montréalais.
Je trouve cela assez présomptueux, car en ne parlant que des communautés culturelles minoritaires à Montréal pour ensuite dresser un portrait global du Québec, on se trouve presque à nier l'existence même de multiples communautés minoritaires partout au Québec. L'absence totale de la capitale nationale dans ces reportages en dit long sur une ce qui apparaît être une indifférence générale des changements démographiques hors de la région de Montréal. Il aurait été intéressant de rapporter des cas des communautés anglophones comme Harrington Harbour sur la Côte-Nord, Shigawake en Gaspésie, Saint-Malachie dans Bellechasse et j'en passe. J'adore Montréal, mais lorsque l'on fait des reportages sur le Québec, il serait bien, de temps à autre, de sortir du 514 et du 450.
Tommy Byrne, Québec