Montréal et le reste

Denis Coderre veut toujours plus de monde à Montréal. S'il n'en tenait qu'à lui, on devrait y faire entrer non seulement les ressortissants haïtiens victimes des politiques de Trump, mais également toutes les personnes cherchant un refuge sûr.
Tout en reconnaissant le grand coeur du maire de la «République de Montréal», les autorités compétentes devraient travailler toujours plus à partager avec les diverses régions cette richesse de la multi-culturalité (non multiculturalisme) qu'on ne cesse de présenter très avantageusement. 
Il est loin d'être certain que l'entassement des personnes (nouvelles et anciennes) sur l'île de Montréal soit à l'avantage de toutes les Québécoises et de tous les Québécois. Comme d'ailleurs en Haïti, bien connue et chérie par notre maire, il est loin d'être sûr que la «République de Port-au-Prince» soit du plus grand bienfait pour l'ensemble du peuple haïtien. 
Bref, oui à l'accueil. Mais, discernement dans la répartition des nouvelles personnes venues chercher refuge ou améliorer leur vie au pays du Québec. Il me semble d'ailleurs que ça fait longtemps qu'on parle - au niveau de la parole surtout - de régionalisation de l'immigration. Quand va-t-on passer aux actes?
Normand Breault, Montréal