Moche is beautiful

Quel plaisir ce fut de lire la chronique de Mylène Moisan de jeudi dernier : des jeunes filles se révoltent contre la tyrannie de l'image. C'est qu'on ne parle même plus du culte de la beauté, on en est rendu au culte de la perfection. Une quête sans fin.
Ces ados (Love Yourself Project) nous montrent qu'on peut renverser la vapeur. Valorisons la bonté, l'intelligence, la force, l'humour, la fiabilité, etc., plutôt que la beauté. Accordons davantage d'attention aux enfants qui se croient moches : avec un peu de lumière, ils vont s'épanouir... Derrière l'obsession de l'apparence, il y a une industrie tentaculaire qui fausse la relation entre les garçons et les filles. Consultez le site du Comité vigilance médias : les images qu'on y voit sont troublantes.
Les garçons aussi sont appâtés : pour améliorer leur look ou leurs performances sportives, on leur offre toutes sortes de produits qui mettent leur santé physique et psychologique en danger.
Hélène Marquis, Québec