Mike Ward et la liberté d'expression

On vit dans un pays de libertés; cependant, toutes ces libertés y compris la liberté d'expression, ne peuvent être absolues. On ne peut pas dire n'importe quoi et se cacher derrière une charte des droits.
Pour invoquer la «liberté d'expression» il faut d'abord avoir conçu une idée ou opinion: ce que Mike Ward a exprimé dans son spectacle d'humour et particulièrement dans le numéro sur Jérémy Gabriel, ne peut-être qualifié d'«opinion», il s'agit plutôt de propos injurieux et discriminatoires fondés sur un handicap. De tels propos gratuits et grossiers ne peuvent que blesser et démolir l'être humain visé.
Quant au caractère soi-disant «privé» des spectacles de Mike Ward: on peut sûrement plaider n'importe quoi, mais au final, des centaines de personnes ont assisté à ces spectacles et les propos de Mike Ward ont été repris par les médias qui les ont largement diffusés.
Mon opinion est que Mike Ward est responsable pour les dommages que ces propos auraient causés à Jérémy Gabriel.
Jean-Jacques Viens, Trois-Pistoles