Mike et Jeff

Mike Ward et Jeff Fillion, deux personnages caustiques et incorrigibles. Un même combat pour la supposée liberté d'expression. Une même chute, j'espère; le Québec ne s'en portera que mieux.
Lorsque l'on est incapable de se corriger, d'autres se chargent généralement de le faire. Donald Trump est en train de l'apprendre à ses dépens. La mobilisation actuelle du milieu des spectacles est gênante.
Serge Parent, Québec