Mettre fin à la culture du jetable

Messieurs et mesdames les députés de l'Assemblée Nationale,
Il y aura bientôt un vote sur le projet de loi 52 qui ouvrira la porte à la pratique de l'euthanasie. Toute loi digne de votation doit revêtir une indispensable qualité qui élève et anoblit la personne humaine, protégeant les plus faibles et les plus fragiles. L'éclatement des références éthiques fait reposer un poids moral toujours plus lourd sur la formulation des lois pour les gouvernants et les législateurs. Puisque les lois jouent inévitablement un rôle de référence morale dont il convient de tenir compte, le législateur ne peut se contenter d'enregistrer l'évolution des moeurs. La dignité originelle de chaque homme et de chaque femme ne peut être supprimée et ne peut être soumise à aucun pouvoir ni idéologie. Votre rôle de légiste étant de favoriser le bien commun et de protéger tous les citoyens, je vous interpelle en conscience de voter non à ce projet de loi. Vos priorités justes et honnêtes feront une différence pour mettre un frein à la culture du jetable qui englobe maintenant l'être humain au nom du droit personnel, de l'efficacité et de l'économie.
Anita R.Cormier, Québec