Message aux «En-fait-o-logues»

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il y a, depuis plusieurs semaines, un virus de langage qui se répand à une vitesse effarante.
Je ne vous parlerai pas, ici, de l'anglicisme «Bon matin» car, en dépit des linguistes chevronnés, certaines personnes s'entêtent à l'utiliser, malgré le fait que c'est un manque flagrant de respect envers sa propre langue.
Je vous parle des «En-fait-o-logues». Ceux qui utilisent le terme en fait -  prononcez : «en fette» - au début de chaque réponse, voire, plusieurs fois dans une même phrase, et qui vous l'assènent à moult reprises durant une entrevue.
Y a-t-il quelqu'un pour leur signaler que l'on se souviendra de leur passage non pas pour leur argumentation, mais bien pour le nombre de fois que l'expression a été utilisée?
Jean Lavoie, Jonquière