Merci pour ce geste anodin

Nous étions plusieurs à attendre que ce soit notre tour de franchir le petit corridor qui mène à la salle d'opération, au sixième étage de l'Hôpital Saint-Sacrement.
Plusieurs à être stressées de vivre ce moment.
Plusieurs à sentir les frissons nous parcourir, quand soudain une infirmière est venue mettre sur moi une couverture chaude qui sortait directement de la sécheuse.
Quelle gentillesse, quelle humanité!
C'était l'avant-midi du 23 juillet 2015. Merci pour ce petit geste anodin qui a fait toute la différence pour réchauffer mon coeur.
Un peu de chaleur humaine pour calmer ma peur. À ce moment, je ne me sentais pas comme un numéro.
Marie-Reine Dontigny
Québec