Merci au coquelicot

Pour la première fois, après les deux guerres mondiales, dans la région de la Flandre, en France, des coquelicots ont poussé, comme par un miracle, signe du ciel, grâce aux poussières de chaux, résidus des bombardements meurtriers de la guerre.
Depuis lors le coquelicot est devenu, le 11 novembre, jour de l'Armistice, symbole important du jour du Souvenir et de la paix chez nous et ailleurs. «Plus jamais la guerre», s'est écrié le pape Paul VI. Aujourd'hui, c'est le cri de toute l'humanité dans tous les pays du monde.
Fénelon disait: «La paix réside dans la volonté.» Plût au ciel que les grandes puissances comprennent ce message universel! Merci au coquelicot de nous le rappeler.
Père Paul Karim, Québec