Stephen Harper, lors de son passage à Burlington, en Ontario, lmardi

Merci à qui pour l'équilibre budgétaire?

Lors du dernier budget, les conservateurs ont annoncé l'équilibre budgétaire. Certains experts en doutent, mais admettons que c'est véridique. Qui dois-je remercier d'avoir réussi ce tour de force?
Vous et moi, car nous, les victimes des coupes des conservateurs, avons financé largement cet équilibre. Les femmes sont à remercier en premier, car elles sont les plus discriminées par les politiques conservatrices, entre autres les coupes drastiques à Condition féminine Canada.
Les conservateurs de Harper ont ensuite réduit l'admissibilité à l'assurance-emploi (AE). Maintenant, la caisse de l'AE est «rentable» et ses profits servent à payer la dette! Harper a fièrement réduit la taille de la fonction publique, coupant ainsi dans les services à la population comme la sécurité du transport ferroviaire et aérien, la sécurité alimentaire, les services aux anciens combattants, ces soldats de retour d'Afghanistan dans le besoin dont le taux de suicide atteint des niveaux jamais vus.
C'est peut-être avec cet argent qu'Harper achète ses avions de combat qui coûtent des milliards? Ils ont coupé dans l'environnement, mis fin à grands frais au registre des armes à feu, ont sabré le budget de Radio-Canada de telle sorte que notre seul média d'information indépendant des sources de financements privés ne puisse conserver son objectivité et se retrouve maintenant à l'agonie. Il a saccagé Droits et Démocratie Canada et Postes Canada. Il a coupé dans la recherche et les archives de documents historiques, de recherche et de données fiscales. Ces dernières sont passées au secteur privé.
Donc, qui dois-je remercier pour l'équilibre budgétaire? Tous ceux qui ont été touchés par ces coupes. Ceux qui ont été appauvris, qui ont payé le gros prix pour satisfaire des politiques destinées à enrichir le 1 % de la population qui possèdent 95 % des avoirs canadiens.
Luc Tailleur
Oka