Médecine bureaucratique

Le 11 octobre, j'ai subi une biopsie pour savoir si la tumeur sur mon rein gauche est cancéreuse. De quoi stresser tout citoyen quand sa vie est en cause.
L'infirmière pour me rassurer me dit que les résultats seraient connus dans 8 à 10 jours. Un autre appel de L'Hôtel-Dieu est venu 10 jours plus tard, mais pour connaître le résultat, ce serait l'urologue, le Dr D, qui me le communiquera le 12 décembre!
Donc, le bon docteur juge éthique et professionnel de laisser son patient deux mois dans l'angoisse de savoir s'il est cancéreux ou non! Par une amie, je sais qu'au privé, elle a eu un résultat semblable en 24 heures! Hélas le système santé publique a engendré trop de médecins bureaucrates sans aucune compassion. Ils sont devenus des fonctionnaires qui seront payés à gros prix peu importe leur rendement. Et les citoyens sont de pauvres clients captifs.
Dans les années 60 quand ma grand-mère était malade son médecin venait la voir à la maison, je me souviens de son beau sourire et son amabilité. Aujourd'hui, les médecins restent dans leurs tours d'ivoire avec leurs méga-augmentations de salaire, et envoient les vieux malades pourrir des heures dans les urgences. La compassion n'est plus à la mode.
Pourtant les citoyens travaillent trois mois par année pour ce système de santé et les médecins ont reçu une augmentation de salaire astronomique! Il faut vivement privatiser, comme en Suède, la médecine bureaucratique inefficace et méprisante, tout en la laissant ouverte à tous.
André Michaud, Québec