Maux de guerre

Embraser deux régions de la planète sans analyse coûts-bénéfices pour les populations est un écran de fumée. La Corée du Nord et le Moyen-Orient n’avaient pas besoin qu’on ajoute de l’huile sur le feu. C’est davantage pour vendre des armes et manipuler l’opinion publique que Trump les harcèle, et vice-versa.

D’ailleurs, un embargo aussi dur soit-il, encourage la criminalité et l’économie souterraine. En Irak, on vendait des citernes de pétrole sur le marché noir, en Corée du Nord on dit que l’État vend missiles et médicaments en contrebande. Tout ça profite aux dirigeants. Un embargo, c’est pour que les gens se soulèvent. Si les despotes restent en place; le trafic devient payant.

Aux U.S.A, le président au sens éthique élastique ne fait pas ces actions dangereuses pour ses convictions profondes. Le pays a vendu pour 5 milliards$ d’armes à la Corée du sud et ce n’est qu’un début.

L’humanité peut-elle encore faire la guerre? Les avancées sur les plans des armes biologiques et nucléaires sont telles que peu importe le gagnant d’un conflit régional, les dommages pourraient compromettre la stabilité d’un État soit-disant vainqueur sur les plans politique et économique. Deux pans chers à ces dictateurs qui songent à leurs intérêts plutôt qu’au peuple.

De plus, la montée des Bitcoins et autres valeurs virtuelles peuvent devenir un refuge pour l’argent sale, marchands d’armes et oligarques dont les fortunes sont bloquées par plusieurs pays. Stimulant ainsi les discours guerriers, plus on est près d’une guerre, plus c’est payant.

C’est par des mots que les guerres débutent. Notre premier rempart comme observateur est de réfuter les idées belliqueuses. Pour les chefs qui croient encore à un monde libre et pacifique, c’est la diplomatie, la défense des droits de l’homme, le respect des lois et traités et la lutte à la propagande et la criminalité. Pour les tyrans, espérons qu’ils y penseront à deux fois avant de détruire, sachant qu’ils y laisseront leur chemise. 

«L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité.» -JFK

Jean-David Cyr
New Richmond