Mauvaise gestion du barrage du lac Saint-Charles

L’inondation aurait probablement pu être évitée. Nous ne sommes pas au printemps avec dégel continu, mais au cœur d’un hiver particulièrement froid et il n’y a eu que deux jours de bruine et quelques heures de pluie, suivis d’un - 30°C.

La neige a absorbé la plus grande partie de l’eau et la rivière pouvait absorber le ruissellement si le niveau du lac avait été temporairement relevé pour ne laisser augmenter le débit au barrage que très progressivement dans les jours suivants.

Gaétan J. Gagnon, Pont-Rouge