Mauvais exemple

Au conseil d'administration de l'Université Laval
Quel message souhaitez-vous laisser aux étudiants de l'Université Laval à propos des bonifications octroyées à vos hauts dirigeants? 
Ces étudiants, qui seront bientôt aux commandes des activités économiques de notre société à titre de chefs d'entreprises, de politiciens ou de gestionnaires, se rappelleront qu'ils pourront agir comme tel quand il sera question de siphonner les caisses des organismes et des sociétés dans lesquels ils seront impliqués? Est-ce vraiment le message qu'ils auront en héritage? Si c'est le cas, on n'est pas sortis du bois. J'en ai des haut-le-coeur.
Rénald Vallée, Lévis