Martine Ouellet: le beurre et l'argent du beurre

Ce n'est pas d'hier que Martine Ouellet aspire à diriger un parti politique. En posant sa candidature à la tête du Bloc québécois, elle s'approche de son rêve et si celui-ci devait se réaliser, elle gagnerait en crédibilité à démissionner de son poste comme députée de Vachon plutôt que de chercher à cumuler les deux fonctions comme elle le laisse déjà entendre.
Par souci d'intégrité envers les partisans du Bloc québécois qui ont un urgent besoin d'un leader à temps plein tout autant qu'envers les citoyens de Vachon qui méritent mieux qu'une députée à temps partiel, Mme Ouellet aurait avantage à choisir lequel des deux maîtres elle entend servir.
En cas de victoire, Marine Ouellet aurait avantage à assumer la conséquence de ses choix et résister à la tentation de vouloir garder le beurre et l'argent du beurre!
Une simple question de cohérence et de crédibilité...
Jean-Paul Plante, La Malbaie