Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Ma réaction épidermique!

À lire l'éditorial de Jean-François Cliche, dans Le Soleil du 2 décembre, on se demande pourquoi les pétrolières veulent augmenter leurs productions si «la construction d'un nouveau pipeline ne crée pas de nouveaux clients pour les pétrolières».
Eh bien, ça alors, moi qui les croyais «futées», ces pétrolières! Si c'est pour les emplois, pourquoi ne pas payer du monde à creuser des trous et d'autres à les remplir, ce serait bien moins compliqué et aussi moins cher pour nous qui finançons cette industrie à raison de 2 à 3 milliards $ par année. 
Mais rendus où on est - on est en 2016, n'est-ce pas, Monsieur Trudeau-, ouvrons les robinets à pleins gaz - c'est le cas de le dire! - et nous épongerons au besoin. C'est payant éponger, ça fait monter le PIB, comme la maladie. Une société mortifère ça rapporte. Allez hop, élargissons les autoroutes, faisons des troisièmes liens, augmentons encore davantage les autos sur les routes, c'est super payant! Les politiciens vous le diront...
Lucie BergeronQuébec