M. Lehouillier, un double discours?

Il est facile d’observer la joie et l’empressement chez le maire de Lévis, du bonbon à ses yeux, lorsqu’il parle du troisième lien qui sera placé à l’est. Cependant, sous quelle forme ce projet se réalisera-t-il? Bien malin celui ou celle qui peut le définir précisément!

M. Lehouillier se bombe le torse avec cupidité lorsqu’il prêche et encense les avantages énormes pour sa ville. Il affirme, semble-t-il, qu’il désire travailler de concert avec les maires de l’Île d’Orléans ainsi que son préfet, M. Harold Noël, pour protéger le côté patrimonial de l’île, affirme-t-il d’un côté de la bouche. Personnellement j’en doute!

À mon sens, M. Lehouillier n’a qu’en tête, et de l’autre côté de la bouche, l’accomplissement obsessionnel du troisième lien. Cela peu importe ce qu’il arrivera au patrimoine de l’Île d’Orléans. En adoptant un double discours, le maire de Lévis vaut-il ses propos en achetant ainsi un capital de sympathie et de protection pour son règne?

Michel Beaumont, Québec