Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard

M. Couillard nous déteste!

Quel ton tranchant lors du lancement de sa campagne! «Je déteste le Parti québécois!» a tonné M. Couillard ce jour-là. Et la junte médiatique a admiré ce ton autoritaire. Si on se fie au dernier sondage Léger-Le Devoir du 15 mars, M. Couillard déteste donc 37% des Québécois. Pire encore, il déteste 44% des Québécois francophones. M. Couillard, où est votre sens de la démocratie? Vous aimez seulement les 37% des Québécois soi-disant libéraux et 27% des Québécois francophones? Et vous prétendez être capable de diriger le Québec? Vous n'êtes pas sérieux! Vous vous êtes proposé comme chef du camp du NON lors d'un éventuel référendum et vous voulez «vendre» le Québec au reste du Canada. Il faudra d'abord vous faire élire dans Roberval, ce qui semble peu probable. Vous êtes présentement celui qui parle le plus de référendum un peu partout. Évidemment, vous jouez encore la carte de la peur chez les Québécois. Ce sont là «vos vraies affaires»? Croyez-vous le PQ assez stupide pour déclencher une élection référendaire alors que 70% de la population ne veut pas en entendre parler? Vous profitez des «pelures de banane» que plusieurs journalistes et les radios poubelles jettent partout pour coincer les candidats péquistes. Vous embarquez dans la même cage aux homards que Mme Marois. Si vous détestez les péquistes, vous détestez encore plus les sympathisants de Québec solidaire et ceux d'Option nationale qui sont encore plus souverainistes que le PQ. Décidément, c'est vous qui êtes rendu sur une autre planète... Un peu de sérieux, M. Couillard! Les Québécois ne sont pas si détestables après tout : ils veulent simplement qu'on respecte leur opinion, ce que, malheureusement, vous refusez de faire.
Quel ton tranchant lors du lancement de sa campagne! «Je déteste le Parti québécois!» a tonné M. Couillard ce jour-là. Et la junte médiatique a admiré ce ton autoritaire. Si on se fie au dernier sondage Léger-Le Devoir du 15 mars, M. Couillard déteste donc 37% des Québécois. Pire encore, il déteste 44% des Québécois francophones. M. Couillard, où est votre sens de la démocratie? Vous aimez seulement les 37% des Québécois soi-disant libéraux et 27% des Québécois francophones? Et vous prétendez être capable de diriger le Québec? Vous n'êtes pas sérieux! Vous vous êtes proposé comme chef du camp du NON lors d'un éventuel référendum et vous voulez «vendre» le Québec au reste du Canada. Il faudra d'abord vous faire élire dans Roberval, ce qui semble peu probable. Vous êtes présentement celui qui parle le plus de référendum un peu partout. Évidemment, vous jouez encore la carte de la peur chez les Québécois. Ce sont là «vos vraies affaires»? Croyez-vous le PQ assez stupide pour déclencher une élection référendaire alors que 70% de la population ne veut pas en entendre parler? Vous profitez des «pelures de banane» que plusieurs journalistes et les radios poubelles jettent partout pour coincer les candidats péquistes. Vous embarquez dans la même cage aux homards que Mme Marois. Si vous détestez les péquistes, vous détestez encore plus les sympathisants de Québec solidaire et ceux d'Option nationale qui sont encore plus souverainistes que le PQ. Décidément, c'est vous qui êtes rendu sur une autre planète... Un peu de sérieux, M. Couillard! Les Québécois ne sont pas si détestables après tout : ils veulent simplement qu'on respecte leur opinion, ce que, malheureusement, vous refusez de faire.
Michel Rodrigue, Sainte-Justine