Loranger, maire ou fardeau?

Les citoyens de L’Ancienne-Lorette peuvent-ils, encore de nos jours, se targuer de conserver un maire en poste depuis 1983?

Nul doute, selon certains observateurs, le trop long mandat pourrait ressembler à un faible califat installé! Peut-il encore soutenir qu’il est l’homme de la situation pour envisager des projets durables d’avenir!

N’oublions pas que les récents problèmes à la mairie de L’Ancienne-­Lorette ont altéré une notoriété devenue surannée. Des erreurs de parcours, âprement débattues, ont engendré des frais publics non souhaités pour se dépêtrer des imbroglios. L’honneur et le succès ont un prix, mais certes pas au point de puiser dans les goussets des citoyens. Maire ou fardeau?

Michel Beaumont, Québec