Longue vie à Fringant!

En réaction au conte «Noël et l’humilité de Fringant» de Gilles Ouellet paru le 24 décembre

Cher Fringant,

Quelle analogie! Ton aventure racontée de si belle façon dans le conte de Noël est semblable à la situation que vit Le Soleil depuis quelque temps. De premier en haut de la liste en matière de fiabilité et de crédibilité, tu te retrouves obligé de quitter le peloton de tête, blessé dans ta fierté, dans ton orgueil… et à la patte.

La solidarité de tes collègues, les efforts concertés des lutins, la compréhension du père Noël lui-même t’ont démontré que tu pouvais compter sur une horde d’alliés pour poursuivre ta mission. 

Longue vie à ton royaume et bravo pour ton courage!

Georgette Lavertu, Québec