Lisée se démarque

Je suis un abonné des travaux de l’Assemblée nationale du Québec et j’écoute avec beaucoup d’intérêt ce que l’on appelle la période des questions. Au fil des années, ce «cirque médiatique» s’est beaucoup civilisé.

La télédiffusion des travaux et l’évolution des règlements internes ont favorablement influencé la qualité de la joute oratoire des ministres et des députés. La partisanerie «bébête» a fait place à des travaux nettement plus sérieux qui se rapprochent peu à peu d’une véritable recherche du bien commun.

En cette fin d’année, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, s’est particulièrement démarqué lors de son bilan annuel, en faisant valoir le travail constructif de sa députation. Au-delà de la critique attendue du parti au pouvoir, il a clairement identifié nommément tous les députés du Parti québécois qui ont fait adopter des propositions concrètes pour l’amélioration des projets de loi.

Après un inquiétant silence de plusieurs semaines, le chef du PQ a donc enfin marqué des points sur deux tableaux: la poursuite véritable du bien commun et la mise en valeur d’une équipe honnête et compétente prête à gouverner le Québec.

Jean-Louis Bourque, Québec